Tout amateur de vin et d’architecture connaît au moins Bordeaux ! En pleine région viticole que représente l’Aquitaine, Bordeaux reste une ville chargée d’Histoire ! Les amoureux de culture s’y plairont également, avec ses plus de 350 monuments historiques. Au carrefour de la Forêt des Landes et de l’Océan Atlantique, c’est la capitale mondiale du vin. Dans ce guide, nous vous présentons les lieux que nous avons visités lors de notre séjour d’une semaine à Bordeaux.

Jour 1 : Le Bordeaux, côté Patrimoine UNESCO

Nous avons pris le train de Rouen afin de rejoindre la capitale. D’ici, nous avons pris le TGV en direction de Bordeaux, soit un peu plus de deux heures. Nous avions réservé quelques jours avant un AirBnb, non loin du centre-ville. Notre séjour a eu lieu hors saison : dès les vacances scolaires, la ville est prise d’assaut par les touristes.

C’est en 2007 que la ville bordelaise a eu l’honneur de figurer sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. À travers son architecture, entre classique et néoclassique, nous avons pu remarquer que la ville n’a jamais connu de rupture de style depuis près de 2 siècles. C’est ainsi qu’elle a pu obtenir cette reconnaissance internationale.

En 1996, Alain Juppé, maire de la ville, lance un grand projet de réaménagement de la ville : le ravalement des façades, les quais en bord de mer aménagés, l’amélioration du tramway…

Ainsi, nous nous sommes baladés dans les rues bordelaises et ouvrir grand les yeux pour découvrir les merveilleux édifices érigés dans le centre villes. Nous avons pu parcourir les hôtels particuliers datant du XVIIIe siècle, les façades à programme d’époque ainsi que des portes monumentales. Cette visite en plein air vous permettra de mieux découvrir la ville et les richesses qu’elles comportent.

La ville de Bordeaux est ancrée dans le paysage catholique. En effet, elle représente une des voies principales du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Elle possède notamment trois églises jacquaires, inscrite au Patrimoine mondial depuis 1998 :

  • La basilique Saint Serin ;
  • La basilique Saint-Michel ;
  • Et la cathédrale Saint-André.

Le périmètre inscrit au patrimoine de l’UNESCO est vaste et comprend près de 1 810 hectares, soit près de la moitié de la superficie de la ville. Il s’étend entre depuis le port de la lune et englobe le nord et le sud de la Garonne, le quai de Bacalan à celui de Paludate et le pont de pierre. Ce périmètre regroupe pratiquement tous les boulevards.

Jour 2 : Découverte de La Cité du Vin

Comment visiter Bordeaux sans passer par une énorme partie de son histoire, son patrimoine viticole ? La Cité du Vin représente la destination phare des œnotouristes ouverte en 2016, elle comptabilise plus d’un million et demi de visiteur. D’ailleurs, le National Geographic la classe en 7e position dans les meilleurs musées au monde. Durant votre visite, vous allez découvrir le vin sous toutes ses formes, à travers les différentes époques et les différentes cultures. Ce lieu est accessible à tous : personnes à mobilité réduite, famille, touristes du monde entier, grâce à une signalétique en 3 langues et un compagnon de visite digital disponible en 8 langues.

Le parcours permanent dure 2 à 3 heures et se destine à tous les publics. Comptez 20 € en tarif plein et 16 € en tarif réduit, incluant un verre de vin. Durant ce parcours, vous découvrirez une vingtaine d’espaces numériques pour voyager à travers l’histoire du vin : comment la vigne a façonné les Hommes et leurs habitudes ? 3 000 m² vous attendent pour une expérience unique au monde. Pour les plus passionnés, vous pouvez y passer la journée entière.

cite-vin-bordeaux

Il existe également des parcours annexes, sur 4 thématiques durant environ une heure. Vous pouvez également déguster du vin. Le Belvédère, situé au 8e étage de la Cité, vous propose une vue imprenable sur Bordeaux. Vous pourrez alors déguster un verre de vin issu de vignobles du monde entier. Pour les personnes qui ne consomment pas d’alcool, vous pourrez tester un jus de raisin bio provenant du sud-ouest de la France. Il existe également deux espaces de restauration : l’espace Latitude20 en rez-de-jardin et le restaurant panoramique Le 7.

Nous avons pris la journée entière afin de profiter de ce lieu. Le matin, nous avons exploré le parcours permanent. Puis, l’après-midi, après avoir savouré un déjeuner au restaurant panoramique, en profitant d’une vue imprenable sur la ville, nous avons parcouru les annexes.

Jour 3 : Visite des monuments emblématiques de la ville bordelaise

La Place de la Bourse et le miroir d’Eau

À l’origine, lors de sa création en 1720, elle est baptisée place Royale. Elle a été bâtie par les architectes du roi Louis XV, Jacques et Ange-Jacques Gabriel et réalisée par l’intendant du Roi, Boucher. Cette place représente l’art classique français du 18e siècle par excellence. Il s’agit de la première place ouverte d’Europe afin de créer une ville-forteresse.

À chaque extrémité, on trouve deux pavillons symétriques : le palais de la Bourse et l’hôtel des douanes, qui ont conservé leur fonction (chambre de commerce et administration des douanes). Dans l’hôtel des douanes, vous pouvez également visiter le Musée national des douanes.

À l’origine, des Gilles la séparent du fleuve, mais celles-ci disparaissent à la Révolution. En plein milieu de la place, on trouve une statue équestre du roi, mais qui sera remplacée par celle de Napoléon puis la Fontaine des 3 Grâces en 1869 ? Cette dernière est un immense succès : c’est la fontaine la plus photographiée par les touristes.

Face à cette place, on trouve un monument qui a moins de 20 ans. En face de la place de la Bourse, entre les quais de la Douane et Louis XVIII, le Miroir d’Eau est une œuvre incroyable mise en scène par le paysagiste Michel Corajoud. C’est le lieu le plus photographié de Bordeaux.

Inscrit au Patrimoine mondial contemporain, le Miroir d’eau consiste en diverses métamorphoses de 2 cm d’eau sur une gigantesque dalle de granit et permet même se rafraîchir les pieds en temps chaud. Cependant, le miroir d’Eau n’est pas en service pendant l’hiver (de novembre à avril).

Enfin, place de la Bourse, vous trouverez également un lieu dédié à son patrimoine et à l’histoire de la ville, appelé Bordeaux Patrimoine mondial, ouvert du lundi au samedi de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h 30 et dimanche et jours fériés de 9 h 30 à 13 h et de 14 h à 17 h.

Après avoir visité le musée des douanes et Bordeaux Patrimoine Mondial, nous avons flâné dans les rues et dégusté un bon déjeuner — mais surtout un excellent vin — dans une petite brasserie.

miroir-eau-bordeaux

Le Grand Théâtre

Parmi les lieux emblématiques de Bordeaux, on trouve en son centre un bijou architectural : le Grand Théâtre. Il existe depuis plus de 3 siècles, et représente, avec l’opéra de Versailles, une des plus belles salles classiques du monde. Il s’agit sans aucun doute du monument le plus connu et apprécié de la ville. Avant son érection en 1755, à la suite de la destruction de la seule salle de spectacle de la ville ; on trouvait l’ancien temple des Piliers de Tutelle.

Inauguré en 1780, avec la pièce Athalie de Racine, le bâtiment s’ouvre sur la place de Comédie. Son aspect extérieur présente des colonnes typiquement antiques. Le Grand Théâtre représente l’un des plus anciens d’Europe. Sa salle de spectacle, l’une des rares à être restée entièrement en bois, offre un aperçu des meilleurs artistes de l’époque, notamment grâce à la coupole circulaire, dont le plafond fut peint par Claude Robin. Cette fresque est encore visible aujourd’hui, et se distingue par son harmonie de couleurs bleu, blanc et or, celle de la Royauté.

Il est possible d’effectuer une visite guidée de l’Opéra :

  • Visite de 50 minutes ;
  • Assurée par un maître-conférencier ;
  • Rendez-vous sur la place de la Comédie, 5 minutes avant l’heure de visite ;

 

Le mur des bassins de Lumières

 

Nous devons vous l’avouer. Entre Histoire et modernité, la ville de Bordeaux n’a cessé de nous surprendre. Dans la catégorie « innovation », nous avons particulièrement apprécié Les bassins de Lumières. Il s’agit tout simplement du plus grand centre d’art numérique mondial, cinq fois plus grand que l’Atelier des Lumières à Paris.

Les bassins des Lumières se composent d’une base sous-marine datant de la 2de guerre mondiale, sur le port de la Lune. On y dénombre 4 bassins de 100 m de long et avec plus de 12 000 m² de surface pour les projections numériques. Le concept se veut avant tout créatif et a nécessité plus de 19 mois de travaux. Ainsi, des chefs d’œuvres du monde entier se transforment en projections expérimentales de 12 m de haut et de 22 m de large, avec un projet sonore.

Ainsi, en 2020, le peintre allemand Klimt fut mis à l’honneur et ses tableaux revisités ont attiré près de 500 000 visiteurs. Cette année, au travers de 7 séquences, vous allez pouvoir passer d’un courant artistique à un autre grâce aux œuvres de Monet, Pissarro, Renoir, Signac, Derain, Chagall ou encore Duffy, entre impressionnisme, pointillisme et fauvisme. Ce sont près de 500 œuvres qui vous attendent et qui épousent les formes de la Base sous-marine, dans leur intégralité.

Il existe également un programme court, qui met en lumière les œuvres d’Yves Klein. Cette création ne dure pas plus d’une dizaine de minutes et est axée sur le bleu de la méditerranée qui prend une dimension spécifique dans cette œuvre. Vous avez également la possibilité de découvrir le programme Everything, une expérience audiovisuelle en trois parties. Cet espace de 220 m² est dédié aux artistes contemporains orientés vers l’art immersif.

Nous avons pu clôturer cette journée sur une touche poétique. Nous vous recommandons chaudement d’assister au bassin des lumières à la nuit tombée, le spectacle n’en est que plus émouvant.

Jour 4 et Jour 5 : À l’assaut des musées de la capitale aquitaine

La ville de Bordeaux est dotée de nombreux musées articulés sur divers thèmes (le vin, le monde marin, l’histoire de la ville…) On vous en présente 4.

Le Musée mer marine

Le musée Mer Marine est le dernier arrivé dans la ville, puisqu’il est ouvert seulement depuis juin 2019. Il se situe dans les bassins à flot, c’est-à-dire le port historique bordelais au 19e siècle. Il a pour but de resserrer le lien entre l’océan et la ville. Le musée a été conçu par un architecte local, Olivier Rochet, qui a déjà participé à la création de nombreux musées en France. Avec plus de 13 8000 m² répartis sur 7 niveaux successifs, pour une hauteur de 45 m, c’est une véritable prouesse architecturale. Dans ce musée, nous avons pu découvrir l’histoire de la mer, ainsi que les divers savoir-faire des marins du monde entier.

Le Musée d’Aquitaine

Le musée d’Aquitaine s’étale près de 400 000 ans d’histoire et retrace l’histoire de Bordeaux et de l’Aquitaine, de la préhistoire jusqu’à nos jours. Il représente l’un des plus grands musées d’histoire en France, après les musées parisiens, avec plus de 150 000 visiteurs par an. Vous y trouverez le tombeau de Michel de Montaigne, dans les salles dédiées au 16e siècle bordelais. Pour mieux connaître la ville et son histoire, nous vous recommandons fortement de visiter ce musée !

Le Museum de Bordeaux

Créé en 1791, il contient près de 1 million de spécimens, ce qui en fait l’un des plus importants de France. Il a été rénové en 2019. Vous y trouverez des parcours permanents, des expositions temporaires. Toute l’année, des ateliers sur diverses thématiques sont mis en place. Le musée s’articule autour de 4 thèmes :

  • La nature vue par les hommes ;
  • Le littoral aquitain ;
  • Mange-moi si tu peux, axé sur les habitudes alimentaires des animaux ;
  • Tous les bébés, exposition destinée aux tout-petits.

Le Musée des Beaux-Arts

Construit en 1991, vous pourrez y découvrir de grands chefs-d’œuvre de la peinture européenne, entre 15e et 20e siècle. Vous pourrez ainsi découvrir des tableaux de Delacroix ou encore de Picasso. Les peintres hollandais sont très présents. Cette année, deux expositions sont à l’honneur :

– British Stories/Conversations entre le musée du Louvre et des Beaux-Arts, sera visible dans l’aile sud du musée à partir du 19 mai 2021 jusqu’au 19 septembre 2021.

– Absolutely Bizarre !, les drôles d’histoires de l’École de Bristol (1800-1840), ouvrira ses portes le 10 juin 2021 dans la Galerie des Beaux-Arts.

Jour 6 : Découverte de Darwin écosystème

Vous trouverez ce lieu alternatif sur la rive droite de ville, dans le quartier de la Bastide. Il s’agit d’une ancienne caverne désaffectée et réhabilitée en écosystème. C’est l’un des lieux les plus visités de la ville.

Pour ceux qui souhaitent vivre une expérience inédite, voici l’adresse qu’il vous faut. Ici, les passionnés de street-art, les entrepreneurs façon économie verte, les fans d’électro ou les bourgeois bohèmes se fréquentent, se mêlent et s’entremêlent, un vrai village dans la ville ! Certaines personnes y travaillent, d’autres viennent seulement se sustenter avec des produits bio, d’autres encore viennent s’y promener, lire. Certains y élèvent même des animaux.

darwin-bordeaux

On se retrouverait presque dans le Berlin underground des années 1990. Les fresques géantes décorent les murs extérieurs, les hangars désaffectés, dans lesquels on pratique des sports tels que le skate, le BMX et le roller dans le skatepark indoor. Vous pouvez également aller chiner dans le Bric à Bras d’Emmaüs, avec ses 800 m² de seconde main. Enfin, pour ceux qui ont la main verte, la ferme Niel vous propose des ateliers de permacultures.

Dans l’enceinte darwinienne, vous trouverez le plus grand bistrot-réfectoire d’Europe, le Magasin Général. La carte est flexitarienne et l’équipe bosse avec les producteurs en direct, tout en favorisant le 0 déchet. Vous pouvez également trouver un surf shop et un magasin spécialisé en apithérapie.

Enfin, de nombreux concerts, soirées, expositions ou encore compétitions sportives sont proposés.

Bref, Darwin vaut réellement le détour, car on y trouve de tout. Nous avons pu passer une journée à explorer le lieu, entre street art et communauté alternative, un vrai régal ! Bien que vous pouvez visiter le lieu avec un guide pour 8 €, nous vous conseillons plutôt de vous mêler aux habitants qui vous expliqueront le lieu avec plaisir !

darwin-alternatif

Jour 7 : Découverte d’autres monuments emblématiques bordelais

La basilique Saint-Michel et sa flèche

La flèche Saint-Michel représente le troisième clocher de France par ses 114 m de hauteur, derrière Rouen et Strasbourg, et fut édifiée au 15e siècle. La basilique Saint-Michel appartient au style gothique flamboyant et fut également construite au XVe siècle, bien qu’elle ait subi des remaniement successifs durant plus de 5 siècles.

La tour Pey-Berland et La Cathédrale Saint-André

Situé près de l’hôtel de ville, la Cathédrale Saint-André veille sur la ville depuis près de 1 millénaire. Aliénor d’Aquitaine s’y maria. Vous pourrez visiter le Trésor de la Cathédrale, notamment différentes peinture comme le Christ en croix du peintre flamand Jordaens.

Comme la Basilique Saint-Michel, la Cathédrale Saint-André possède la particularité d’avoir un clocher indépendant, construit en 1440 : la tour Pey-Berland. La visite de ce clocher nécessite de gravir près de 229 marches. Mais, vous serez vite récompensé par la vue extraordinaire sur Bordeaux et ses monuments.

La grosse cloche

La grosse cloche représente l’un des plus vieux beffrois de France et le dernier vestige des anciens remparts de la ville. Cette porte servaient également de prison. Sur la cloche, figure l’inscription suivante :

« Mes coups marquent le temps, ma voix appelle aux armes, (…) j’ai des chants pour tous les bonheurs, pour tous les morts j’ai des larmes »

Avec plus de 350 monuments historiques, plus d’une dizaine de musées, un lieu alternatif unique en France, un séjour dans la ville de Bordeaux reste synonyme de cultures et de fêtes ! Si vous avez des adresses à nous conseiller, n’hésitez pas à les poster en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.